le magazine
  n° 82  -  février 2015
Accueil > Le magazine nº 82 > Longueur d'avance - ISSN 1955-2742
  • Increase
  • Decrease
  • Normal

Current Size: 100%

Tout savoir sur Initiative PME 2015

82longueur.jpg

Cet appel à projets vise à soutenir une offre française compétitive de transports plus économes en énergie et plus sobres en carbone.

Pour accompagner les PME des secteurs des transports routiers, ferroviaires, maritimes et fluviaux dans leur démarche d’innovation, l’État a demandé à l’ADEME de lancer Initiative PME 2015. Explications.

01
FAIRE SIMPLE
À l’instar des Investissements d’Avenir, de nombreuses initiatives existent pour encourager les PME françaises à innover. « Nous nous sommes toutefois rendus compte que la lourdeur et la complexité des dossiers, le seuil de dépenses élevé ou encore la difficulté à faire partie d’un consortium freinaient l’accès des PME à ces appels à projets, explique Sophie Garrigou, responsable du programme Véhicules du Futur à la direction des Investissements d’Avenir (DIA) de l’ADEME. Nous avons donc créé un programme plus léger, et spécifiquement réservé : Initiative PME 2015. »

02
DYNAMISER L’INNOVATION ET LA COMPÉTITIVITÉ FRANÇAISE
Initiative PME 2015 s’adresse aux PME relevant des secteurs des transports routiers, ferroviaires, maritimes et fluviaux. Elle entend accompagner celles dont les projets d’innovation permettront de réduire l’empreinte carbone tout en dynamisant la compétitivité française. Portée par l’ADEME, Initiative PME 2015 est ouverte depuis le 13 janvier. Elle sera close le 20 mars 2015 pour les projets relevant du secteur du transport routier et le 24 avril 2015 pour ceux issus des secteurs des transports ferroviaires, maritime et fluvial.

03
PROUVER PAR L’EXEMPLE
Un jury – composé de l’ADEME, en tant qu’opérateur, des ministères de tutelle, du CGI, d’un membre du pôle de compétitivité concerné et d’un représentant de filière – décidera de la subvention qui pourra être octroyée aux projets retenus. « La décision de financement sera délivrée rapidement (de l’ordre de six semaines après le dépôt du dossier), précise Sophie Garrigou. Elle permettra à la PME de démarrer la première phase de son projet et ainsi d’avoir des éléments concrets à montrer aux grands donneurs d’ordre. » Les PME pourront ensuite solliciter d’autres soutiens relevant des Investissements d’Avenir ou des appels à projets régulièrement lancés par l’ADEME. /