le magazine
  n° 81  -  janvier 2015
Accueil > Le magazine nº 81 > Dossier > Actions - ISSN 1955-2742
 

Outre-mer,

le grand potentiel

> Actions
  • Increase
  • Decrease
  • Normal

Current Size: 100%

“Des résultats très
encourageants”

81action.jpg

Catherine Luciani / directrice d’ADEME Guadeloupe
Jean-Michel Bordage / directeur d’ADEME Martinique

Catherine Luciani et Jean-Michel Bordage présentent les résultats des initiatives de maîtrise des consommations d’énergie et les nouvelles perspectives d’action en Guadeloupe et en Martinique.

Quels sont les résultats de la politique Énergie lancée par l’ADEME en Guadeloupe et Martinique ces dernières années ?
Catherine Luciani : Les résultats sont très encourageants en Guadeloupe, puisque nous observons depuis 2010 une stabilisation des consommations d’électricité et de carburants, alors que celles-ci étaient en croissance de 4 % par an en moyenne sur la période 2000-2010. Ces performances dépassent notre objectif, qui consistait à limiter cette hausse à 2 % annuels. Elles résultent de l’accompagnement technique et financier de l’ADEME, mais aussi de l’engagement du FEDER, d’EDF et du rôle moteur de la Région. Par ailleurs, la part des énergies renouvelables (EnR) dans le mix énergétique de l’archipel est passée de 8,6 % en 2010 à plus de 20 % en 2014. Jean-Michel Bordage : La Martinique est sur la bonne voie, avec plus de 7 % d’EnR contre 2,7 % en 2010, grâce notamment aux efforts accomplis dans le domaine du solaire. La politique de maîtrise de la demande en énergie (MDE) a également porté ses fruits avec une demande d’électricité en baisse. Les GWh économisés représentent près de 6 % de la consommation électrique de l’île. Ces résultats démontrent que la dynamique est engagée, mais également que nous devons maintenir nos efforts et tenir compte des différents facteurs explicatifs et notamment de l’évolution du PIB.

Comment les Régions ont-elles contribué à ces performances ?
J.-M. B. : L’implication de la Région dans les questions énergétiques est essentielle. Elle couvre le domaine réglementaire, avec l’habilitation énergétique. Le dispositif se conjugue avec la création d’une agence de l’énergie dont l’ADEME est membre fondateur. Enfin, une société d’économie mixte régionale a été créée afin de développer prioritairement les projets EnR. Les autres collectivités se dotent d’outils d’intervention.
C. L. : L’engagement de la Région Guadeloupe est très fort, particulièrement depuis 2009 où elle est devenue la première région habilitée dans le domaine de l’énergie. Son engagement se traduit par des décisions réglementaires fortes et par sa participation active à la stratégie partenariale ADEME-Région-EDF.

Quelles ont été les initiatives emblématiques ?
C. L. : En Guadeloupe, la Région et l’ADEME ont sensibilisé les particuliers à la MDE grâce à une communication régionale de grande ampleur. La mise en place d’une véritable mobilisation territoriale et le portage de nos messages auprès des communautés d’agglomération est aussi un axe de travail important. De plus, nous menons depuis deux ans des projets de maîtrise des consommations dans les bâtiments tertiaires et les hôpitaux. Ceci se concrétise entre autres par des programmes de rénovation énergétique et l’accompagnement de constructions HQE (haute qualité environnementale).
J.-M. B. : La réglementation a permis de progresser, avec une forte implication des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) dans le domaine de l’énergie, et l’intégration de cette problématique dans le cadre de Plans Climat-Énergie territoriaux (PCET) accompagnés par l’ADEME. Des programmes comme Cit’ergie sont déployés en pilote en Martinique avec succès auprès des collectivités. Par ailleurs, les bailleurs sociaux ont aussi été sensibilisés à la MDE.

La formation est également un levier de progrès essentiel…
J.-M. B. : Oui, et l’ADEME soutient des formations de différentes natures. Selon les besoins des acteurs, il peut s’agir de sessions sur la HQE, la norme ISO 50001 – un système de management de l’énergie –, l’approche de la MDE dans les entreprises ou encore des formations plus spécifiques sur les transports.
C. L. : La formation se concrétise en Guadeloupe par des journées techniques, des séminaires et des cursus de formation. Les derniers concernaient le bâtiment bioclimatique en milieu caribéen et l’ISO 50001. En parallèle, deux diplômes universitaires se sont créés à l’Université des Antilles et de la Guyane, sur l’architecture durable et l’efficacité énergétique dans les bâtiments, ainsi que deux diplômes d’ingénieurs sur les systèmes énergétiques et les matériaux, auxquels l’ADEME participe. Enfin, la mise en place de formations pour les professionnels du bâtiment, sur la pose de chauffe-eau solaires et l’isolation, est un objectif prioritaire pour 2015.

Quelles sont les nouvelles perspectives d’action ?
C. L. : Nous devons, en Guadeloupe, accentuer nos efforts sur le transport, qui représente 65 % de la consommation finale d’énergie de l’archipel. Il nous faut également poursuivre nos efforts de réduction des consommations d’électricité auprès des grands consommateurs et dans le bâtiment. Enfin, concernant les EnR, l’enjeu est de tirer pleinement profit de toutes nos ressources (PV, éolien, géothermie, biomasse, énergies des mers…), qui offrent un potentiel de développement économique local mais aussi à l’export.
J.-M. B. : Nos objectifs consistent à maintenir en continu l’évolution des consommations, auprès de tous les acteurs et dans tous les secteurs, et à diffuser les bonnes pratiques et les formations adaptées au contexte local. La MDE est source de création d’emplois et de richesse, un aspect fondamental à mobiliser et à démultiplier pour la Martinique, où une importante partie de la population et des entreprises connaissent des difficultés économiques. /

POUR ALLER PLUS LOIN

PUBLICATIONS /

• L’habilitation énergétique en Guadeloupe sur www.guadeloupe-energie.gp

• Le PRERURE en Guyane sur www.cr-guyane.fr

Charte Soley’Eko partenariat Région/EDF/ADEME (chauffe-eau solaires) - (.pdf - 331 Ko)

• Opticlim, Batipéi présents à la Réunion, à Mayotte, en Nouvelle-Calédonie… www.nouvelle-caledonie.ademe.fr

• Agricultures d’Outre-mer : améliorer la performance énergétique des exploitations sur www.presse.ademe.fr

• Fiche pratique "Comment réduire la consommation électrique de vos meubles frigorifiques?" (2014) (.pdf - 1,5 Mo)

SITES /
- www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens - dans le site de l’ADEME, retrouvez les aides pour l’Outremer
- guadeloupe.ademe.fr, ademe-guyane.fr, martinique.ademe.fr, polynesie-francaise.ademe.fr et nouvelle-caledonie.ademe.fr : les sites des directions régionales en Outre-mer de l’ADEME
- www.iedom.fr/iedom : le site de l’IEDOM pour ses publications, rapports annuels, lettres, études 
- www.afd.fr/home/outre-mer : la stratégie de l’Agence française de Développement
- www.outre-mer.gouv.fr : les missions et interventions spécifiques du ministère et des Outre-Mer
- http://sei.edf.com/sei-47778.html : les interventions d’EDF SEI à l’outre-mer et en Corse

OUTILS /
- Travaux d’économies d’énergie au centre commercial Village de Jarry guadeloupe.ademe.fr/mediatheque/videos
- Fiche pratique Comment réduire la consommation électrique de vos meubles frigorifiques ? (2014) sur www.polynesie-francaise.ademe.fr (.pdf - 1,5 Mo)