le magazine
  n° 80  -  novembre 2014
Accueil > Le magazine nº 80 > Ça vous concerne - ISSN 1955-2742
  • Increase
  • Decrease
  • Normal

Current Size: 100%

Une Recherche à visée

opérationnelle

LE CONTEXTE /

L’ADEME est au cœur de la mise en œuvre des stratégies nationales de recherche et inscrit ses soutiens à la Recherche Développement et Innovation (RDI) en complémentarité des autres acteurs du financement de la recherche.

LES ENJEUX /

Engager la transition écologique, c’est adopter un nouveau modèle économique et social, un modèle qui renouvelle nos façons de consommer, de produire, de travailler, de vivre ensemble. La mise en œuvre des orientations proposées dans la stratégie Recherche 2014-2020 contribuera à accompagner cette transition.

L’ESSENTIEL /

L’Agence intervient à toutes les étapes de la recherche scientifique et du processus d’innovation. Sa spécificité réside dans le caractère finalisé des recherches soutenues et la proximité du marché des résultats obtenus.

Anne Varet /
directrice Recherche et Prospective de l’ADEME

Comment s’intègre la stratégie Recherche de l’ADEME dans le contexte national
Anne VARET: Les objectifs fixés par la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte impliquent une véritable mutation de nos technologies, de notre économie et de nos modes de consommation. Les interventions publiques pour la recherche, l’innovation technologique et organisationnelle et les changements de comportement vont y jouer un rôle majeur. La stratégie Recherche 2014-2020 de l’ADEME s’inscrit dans cette dynamique. Les actions de recherche visent à construire des réponses aux attentes sociétales et accompagner l’émergence et la mise en œuvre d’une offre nationale de technologies et services répondant aux enjeux énergétiques et environnementaux.

Quels sont les principaux objectifs de votre stratégie
A.V.: Notre objectif central est le soutien des actions opérationnelles de l’ADEME à travers nos programmes de recherche. Pour y parvenir, nous voulons favoriser l’émergence de nouvelles solutions énergétiques, environnementales et de lutte contre le changement climatique. Il s’agit également de produire des connaissances contextualisées, directement utilisables par les acteurs socioéconomiques à travers des projets de recherche-action. Nous souhaitons par ailleurs renforcer la compétitivité des entreprises françaises en accompagnant les travaux de recherche préfigurateurs des actions de normalisation, réglementation, labellisation et certification. Enfin, il y a un véritable enjeu à renforcer la cohérence entre la recherche européenne, nationale et régionale. 


« Notre objectif central
est le soutien des actions
opérationnelles de l’ADEME
à travers nos programmes
de recherche. »

Comment intervenez-vous
A.V.: Nous disposons de trois instruments complémentaires : le programme des thèses, le soutien à des projets de recherche au travers du budget RDI et le programme des Investissements d’Avenir (PIA). La réalisation de feuilles de route stratégiques sur les différentes thématiques contribue à l’orientation des AMI Investissements d’Avenir, des appels à projets de recherche et du programme Thèses. Les appels à projets de recherche de l’ADEME visent prioritairement des projets collaboratifs, impliquant au moins un acteur socio-économique, pour faciliter la diffusion sur le marché. Le programme Thèses a lui pour objectif de financer une recherche plus prospective pour explorer de nouvelles thématiques ou approfondir certains sujets.

Qu’apporte selon vous le nouveau plan stratégique
A.V.: La visée opérationnelle de notre recherche est une donnée clé. Du point de vu thématique, la stratégie Recherche 2014-2020 retient une approche systémique, avec des programmes spécifiques insérés au sein d’autres plus transversaux. Par exemple, au sein d’un même programme, nous travaillons sur le véhicule propre de demain mais aussi sur son insertion dans les systèmes complexes de mobilité. La construction décarbonée des bâtiments doit aussi être pensée dans son environnement urbain, tout comme le déploiement des solutions de mobilité, qui peuvent également participer à l’équilibre du réseau électrique. /


  • Increase
  • Decrease
  • Normal

Current Size: 100%

La méthanisation en clair


Quelle est la rentabilité d’un projet ? Quels substrats utiliser ? Peut-on substituer le digestat aux engrais ? La filière est-elle porteuse d’emplois ? Voici quelques-unes des questions auxquelles répondent ces vidéos.

Début 2014, la France comptait 140 installations de méthanisation à la ferme et 20 territoriales en fonctionnement, pour une capacité de production de l’ordre 350 GWh/an d’électricité et 500 GWh/an de chaleur en 2013. Il s’agit non seulement de développer la gestion des déchets organiques, qui contribue de manière croissante à l’économie de ressources par le retour au sol, et la production d’énergie renouvelable, mais aussi d’améliorer le bilan des émissions de gaz à effet de serre liées à l’élevage. Si le mouvement semble lancé dans le monde agricole, les interrogations quant au démarrage et à la réussite d’un tel projet sont nombreuses, au vu notamment du montant de l’investissement, relativement élevé pour les exploitants. Ces trois vidéos de l’ADEME répondent respectivement aux questions de la rentabilité, des ressources (substrats) et débouchés (digestat), et de l’injection du biométhane dans le réseau public de gaz. /


  • Increase
  • Decrease
  • Normal

Current Size: 100%

Avec ecoGator,

comparez avant d’acheter

Réfrigérateur, cuisinière, aspirateur, sèche-linge, lave-vaisselle, télévisions… Comment bien choisir le juste équilibre entre prix, impact écologique et bruit, tout en gagnant en efficacité énergétique ? Basée sur la lecture de l’étiquette énergie, l’application ecoGator aide les consommateurs. En magasin, ils scannent les étiquettes et laissent faire l’application. Elle leur fournit le niveau d’efficacité de l’équipement, son coût moyen d’utilisation à l’année et sur sa durée de vie et établit la liste des produits susceptibles d’emporter leur choix. Elle permet également de comparer des appareils par le biais de filtres prenant en compte des critères spécifiques (consommation d’eau, par exemple). Soutenu par l’ADEME, le Guide TopTen permet au consommateur d’obtenir des informations claires et pratiques, notamment à travers cette application, disponible sur Apple Store et Google Play. /